L’église de Saint Marsal est construite à côté du château, sur un rocher, dominant le village. La première construction remonte au moins au XIIème siècle, et elle est mentionnée dans des textes de 1344 « ecclesia Santi Marcialis de Sancto Martiali »  et 1403 « capella S.Marcialis, annexa S.Petri de la Serra »(1).   L'église a été refaite au XVIIIéme siècle. La voûte s'est effondrée au début du XXème siècle, et refaite dans les années 1950.

(1) Pierre Ponsich, Terra Nostra n° 37

Clocher1.jpg
Horloge2m.jpg


    Le clocher abrite une horloge mécanique à contrepoids, fabriquée en 1924 par Abadie & Parayre, horlogers mécaniciens à Perpignan.  Deux cloches extérieures situées au sommet du clocher sonnent les heures. Le clocher renferme deux autres cloches affectées aux services religieux, l'une datée de 1888, l'autre de 1616.

<  le mécanisme de l'horloge

      À l'intérieur de l'église se trouve un bénitier en marbre rose portant l'inscription « ANTONI COMPTA RECTOR  DE S MARSAL ME HA FET 1650 »,  des statues de St Gaudérique, St Marsal, St Sébastien, St Joseph et St Roch, ainsi qu'une vierge à l'enfant datant su XVIIème siècle. On y trouve aussi une pierre tombale datée de 1694, de la famille Vilar de la Prade.

Eglise St Marsal _20__DxO.jpg
Eglise St Marsal _21__DxO.jpg

La nef ^

<  Le bénitier             La pierre tombale >

Eglise St Marsal tombe _5__DxO.jpg
Retable _1_.jpg

    

     L'église de Saint Marsal est connue pour avoir longtemps abrité un retable exceptionnel, construit en 1658 par Jean-Pierre Giralt, qui était un sculpteur-retablier originaire de Sant Joan de les Abadesses. Appelé retable du « Rosaire de Saint-Marsal», il fut  un temps exposé à la Casa Pairal de Perpignan(1).

(1) Abbé André CAZES, Guide touristique Conflent d’Amélie-les-Bains, 1975 ; page 15